Rechercher
  • ZEN & Ki libre

Shiatsu - la nécessité du (d'être) toucher

La peau est l'un de nos organes les plus développés. Composée de divers récepteurs, elle nous permet d'appréhender notre environnement extérieur et intérieur.

Rien que dans nos mains et dans nos doigts, il y a un vaste réseau de terminaisons nerveuses* qui nous permettent de capter tous les stimuli venant de l'extérieur mais également de l'intérieur de notre corps (proprioception, kinesthésie, chaleur, bien-être, douleurs, etc.)


Par la présence de tous ces récepteurs, le fait de toucher envoie des informations au cerveau qui, en retour, favorise la production de diverses hormones telles que l'ocytocine (hormone du bonheur) et la sérotonine (qui régule les humeurs et facilite l'apprentissage). Le toucher contribue également à la diminution du cortisol (hormone "du stress") et stimule notre système parasympathique, lequel a une influence sur nos émotions.


Par le toucher, nous pouvons prendre conscience de notre corps; il est également la première forme de communication quand nous venons au monde, et est donc essentiel, voire même vital.

Ce sens nous touche dans notre histoire personnelle car il est ancré au plus profond de nous (comme l'enfant qui trouve le réconfort et la sécurité dans les bras de ses parents).

Au-delà du (ré)confort émotionnel, le simple fait de toucher apaise en cas de douleur car c'est un geste inné (poser la main sur la zone inconfortable, douloureuse).


Ce sens, à lui seul, va procurer une sensation de bien-être, favoriser la bonne humeur, le sommeil (l'enfant qui s'endort lorsqu'on le touche ou qu'on le serre dans les bras) mais également l'éveil par la conscience de soi.

Celui-ci va également permettre une diminution du stress, faciliter la gestion des émotions, réconforter dans les moments de doutes.

Il est aussi important dans la construction des liens et joue un rôle prédominant dans l'affect.

C'est aussi un moyen naturel pour renforcer notre système immunitaire.


Le shiatsu (shi signifiant "doigt" et atsu signifiant "tenir-maintenir-pousser") est une communication et une communion entre deux personnes qui se rencontrent au travers du toucher.

Les mains deviennent des canaux d'écoute et de soutien au fil des pressions le long des méridiens.

Lors des pressions, entre les deux pouces s'ouvre un passage où le Ki (énergie) circule plus librement dans le corps.

Par le toucher, indirectement** la peau est concernée et celle-ci est en relation avec le méridien du poumon qui a un rôle important dans notre immunité (ou Wei Ki - énergie défensive du corps).

Lors d'un shiatsu, le toucher va faciliter le renforcement du wei-ki qui va permettre à notre corps et à notre esprit de bien fonctionner.


Pour développer notre wei-ki et favoriser une bonne circulation du Ki, il est important de bien respirer, méditer, manger équilibré, bouger et au besoin, donner un petit coup de pouce à votre corps en profitant d’un moment de bien-être et de relaxation avec le shiatsu.









*Les terminaisons nerveuses (ou neurones sensoriels) ont un grand rôle dans la sensibilité de notre épiderme (sentir le contact, le froid/chaud, les pressions, etc.)

**indirectement car en shiatsu il y a douze méridiens principaux dont le méridien poumon.


143 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout